Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 00:01

Le retour aux bonnes veilles habitudes comme disait les gens, pourquoi bonnes … ?

Et pourquoi veilles aussi … ?

  Un bon demi litre de café remplaçait la moitié de son sang, qui peinait déjà à s'écouler dans chaque tronçon de son corps un piètre état.

 Il y avait encore près de lui, dans sa thermos café moitié sucre, quelques goûtes qui commençaient à se lasser d'y être, sans trouver d'occupation plausible.

  Des gouttelettes commençaient à perler le long des feuilles verdâtres qui jonchaient le sol, créant comme un tapis d'eau dans lequel on voyait se reflétait les étoiles, comme des milliers de petit grains de lumière qui seraient allé se blottir contre les courbes des plantes, comme pour les accentuer et leurs rendre leurs beauté passée. Les bonnes veilles habitudes hein … ?

Il avait toujours apprécié, se baladait la nuit, sortir de la routine des jours qui défilent, différents et pourtant si semblables à la fois, c'était presque devenu son passe temps quand les nuits devenaient trop longue, au moment ou le temps commençait à ralentir, comme si il voulait vous montrer que il y avait un problème, quelque chose qui cloche, mais qu'importe, il aimait ces moments seul, celui ou l'air devenait à peine plus frais, ou un léger tintement animait tranquillement le creux de son oreille, c'était son album, pas le siens, mais celui qu'il a écouté, ce premier soir, en sortant de chez lui, dans le train qui l'emmenait loin de tout ça, et maintenant il se retrouvait ici, sans trop comprendre pourquoi, sans trop savoir si c'était une bonne chose, mais pour le moment, ça lui allait bien.  

Ses pensées devenaient floues, elles s'effaçaient peu à peu, ça lui allait bien, « se rappeler c'est subir comme disait quelqu'un », doucement des pensées remplaçaient celles qui venaient de filer, de long cheveux ondulés, déjà à ce moment un petit sourire commençait à se dessiner dans ses veines, ses pensées jouaient maintenant de lui, il la faisait apparaître, très doucement, l'enveloppant dans un petit voile de fumée grisée, comme s'il fallait qu'il se concentre d'avantage pour penser à elle.

  Mais ça lui importait peu, elle se dessinait par esquisse dans sa mémoire, les traits continuaient à s'assembler comme un puzzle, comme un image d'enfant, et pareil en lui, à chaque coup de crayon, un sourire d'enfant venait se déposer sur son cœur, un sourire, peut être un peu trop naïf, mais un sourire, un vrai, c'est tellement rare de nos jours.

Le contour de ses pommettes, ses lèvres sur lesquelles il voudrait doucement déposer les siennes, les traits de son cou était si fin, on aurait presque pu voir à travers, il aimait tant s'y blottir, y déposer un doux baiser, juste à la base de son cou, à côté de sa jugulaire, il aimait sa peau, son odeur, sa voix, il aimait tant de choses chez elle, bien sur, dans ces cas là il se disait, je suis vraiment bête, si on m'entendait penser, on dirait que ce n'est que physique, que je suis juste comme tellement d'autres, envie de son corps, d'elle comme un sex toy, une coquille vide … Si seulement vous pouviez lire en moi, pour vous rendre compte à tel point c'est faux.

C'était bien plus que ça pour lui, c'est peut être un concept qui vous échappe, mais c'est elle qu'il aime, et non son corps, déjà dans ses pensées qui traînaient encore, elle commençait à bouger, elle était charmante, pas vulgaire, naturelle, ou trop superficielle, il ne savait pas vraiment en fin de compte, il aimait la regarder, il aimait quand elle s'endormait dans le creux de ses bras, comme si elle était un petit oiseau qui y avait fait son nid pour toujours, il l'aimait l'appeler plume, c'était sa façon à lui de lui faire comprendre à quel point il tenait à elle, la plume qu'il aimait tenir entre ces mains pour écrire, celle qu'il lui permettait de se vider de toutes ces choses, ces ressentiments qu'il avait au fond de lui.

Il aimait entendre toutes ces bêtises qu'elle pouvait débiter à la minute quand elle était en forme, il aimait toutes ses manies comme celle de toujours crier « PIPIIIIIIIIIIIIIIIIIIII » si besoin est, ça façon de regarder quelque chose, les yeux un peu dans le vide et de juste dire « … Naaaaaaaaaaan », , il aimait jusqu'à sa façon de marcher, de regarder tout et rien à la fois, de se perdre dans ses pensées, il l'aimait elle, entière.

Il n'aimait pas tellement l'idée des hommes en général, qui, quand on les écoute, ils n'aiment qu'une partie de leurs corps, certains, les yeux, d'autres les seins ( tellement souvent d'ailleurs ), au point que des fois on pouvait se demander si par hasard, ils n'avaient pas découper un bout de leurs copine pour ne garder que ce qu'ils aimaient en elle.

Mais cette pensée s'est vite balayé de son esprit, il la voyait denouveau, cette fois ci, elle était tout simplement belle, aucun mot ne saurait dire que qu'il aurait voulu prononcer, elle était belle, elle jouait avec une de ses boucles, toujours la même, et sa mèche qui lui tombe devant son œil droit, comme toujours aussi. Elle avait quelque chose entre les dents, toute petite elle lui avait dit qu'elle aimait mordre, depuis, ça lui avait un peu passé, un peu seulement en fait.

C'était toute ces petites choses qui faisait qu'il tenait vraiment à elle, il ne voulait plus la lâcher.

Et cette nuit, en marchant, sous les étoiles, les pieds un peu mouillés par la poussière d'étoile, il pensait à elle, le Soleil venait de se décider à montrer quelque rayon, une odeur d'herbe humide se baladait dans l'air tout autour de lui. Il était temps de faire demi tour, une pensée ne vaut jamais la présence d'un être aimé.

 

      DSC04983

 

 

 

 

28.05.2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuage Vert - dans Vie
commenter cet article

commentaires

Oph' 05/07/2010 19:42



I'll kill her _Soko



Kiwi 03/06/2010 20:21



Si


Mais c'était pas forcément pour moi ...



Kiwi 30/05/2010 12:29



N'amour n'amour n'amour


Je t'aime



Kiwi 28/05/2010 12:06



Ti lou biou



Présentation

  • : Le blog de Nuage Vert
  • Le blog de Nuage Vert
  • : Ici sera entreposé pas mal de choses, mais qui sûrement pour vous, ne seront pas du tout intéressantes, enfin, si le cœur vous en dis, commentez si cela vous parait utile, sinon, je serais vous, je passerais mon chemin sans même m'arrêter, ce que je veux vous présenter, ce n'ai pas le monde, c'est encore moins le miens . " Je vous emmène dans un univers fragile, délicat, où les mots les plus quotidiens parviennent à traduire des sentiments violents et rares . "
  • Contact

Profil

  • Nuage Vert
  • Juste un petit topo de ma vie, juste ce que d'écrire j'ai envies, des questions sans réponses, des idées qui traînent et s'ennuient .
  • Juste un petit topo de ma vie, juste ce que d'écrire j'ai envies, des questions sans réponses, des idées qui traînent et s'ennuient .

Recherche