Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 18:15

J'aime pas ces moments ou les visages des gens que l'on connait s'effacent, petit à petit, avec le temps, j'aime pas que les photos des personnes qui nous sont chères qui étaient en couleurs s'assombrissent et passent en un noir et blanc un peu crasseux, vieux, j'aime les feux d'artifices de couleurs, de visages, de sensations, ces désirs qui nous inonde comme un torrent, ce souffle qui nous prends à la gorge et nous fait faire ce qu'il souhaite, j'aime l'euphorie que capture certaines photographies, j'aime pas voir les gens passer leurs temps à regarder leurs vies à travers les yeux d'un objectif plutôt que de contempler ce qui les entoure, mais j'aime le moment ou comme par magie, ils sortent de leurs boîtes à souvenirs des moments aussi doux qu'un sucre d'orge, j'aimais bien les Polaroïds mais pas les appareils photo jetables, je n'aimais tout simplement pas l'idée que le moment passé est capturé dedans, on l'oublie comme s'il n'avait plus de valeur.

J'aime bien, parfois, retomber sur des anciennes photos, les contours un peu cornés et les couleurs devenues jaunâtres, entrecoupés de quelques plis. J'aime la tristesse que contiennent certaines autre photographies, la solitude que peut parfois montrer un modèle, j'aime le noir mais pourtant, je me rend compte que je n'ai jamais aussi autant aimé le blanc, il y'a longtemps, avant que je devienne un peu amère peut être, j'aimais les grand espaces, une étendu d'eau calme et une belle lumière, puis pour être honnête, ça m'est passé assez vite, je me suis ensuite intéressé au monde que l'on oublie, le minuscule, des photos de fleurs, d'insectes, de petits mondes plus variés les uns que les autres aux couleurs plus fragiles qu'un éclat de Soleil sur une étendue de neige blanche, puis la aussi, le temps a passé et tout a disparu, ne sont resté que des images sur refaites, des pauvres modèle qui se ressemblent, comme si on avait juste changé la couleur de leurs yeux, de cheveux, et la taille de leurs poitrines déjà retouchées des milliers de fois.

Aujourd'hui je me fais vieux, je regarde dans le journal les premières pages de temps en temps, je me dis que le monde à bien changé, je me remémore encore les quelques photographies en noir en blanc que j'avais, avant que tout ne brûle, et esquisse un sourire à chaque fois qu'en ouvrant mon porte feuille, sur une image au format photomaton, je la vois qui me sourit, avec un air presque naturelle, une vraie reine princesse.

Comme je vous disais, je me fais vieux, les subtilités du monde qui m'entoure m'échappe, je ne vois aucun intérêt à l'utilisation de site dit sociaux comme FB ou encore Myspace et Twiter, aussi bien que le site dit « ImageBoard », ce ne sont pour moi que des sortes d'entrepôt à bétises, ou l'on publie sans fois ni loi des images à caractères pornographiques ou qui essayent d'y ressembler, un tissus sombre de couleur bien trop retouchées que pour avoir la prétention de paraître belles, un endroit ou les copyright sont bafoué et ou le travail de vrais photographes se voit ternis par des amateur à cinq cent mille amis, et donc qui se croient intéressant.

Comme m'a dit un soir un personne très charmante; j'irais sur FB le jour ou au lieu de mettre des photos de soirée ou tout le monde est dans un état minable et s'en vante, je verrais une histoire, celle d'une personne, et non un mensonge d'un fausse vie créé de toute pièce, et qu'a ce texte, je vois la réalité; des gens pleurent, d'autres sont tristes, mais par pitié, qu'on arrête cette guerre des images, ou le pus fort reste encore aujourd'hui, celui qui aura les plus gros biceps et un vie sexuelle dite épanouie, qui en réalité ce résume à des mouchoirs pour les jeunes pré pubères et des fantasmes de pute à la pelle pour les filles.

Alors en pensant à cela je revois des images qui elles ne sont pas des photographies, des choses qui sont restés encré, a plupart du temps contre ma volonté, certes, des images non pas violentes forcément, ni sanglantes, mais qui la nuit passe au travers de mes semblant de rêves comme une traîné de poudre avant de mettre le feu au paysages apaisant les pus doux, les rendant désagréables à souhait.

Je me fais vieux, j'arrête de penser à des choses inutiles, pour citer quelqu'un, je vais juste finir simplement :

« J'abandonne, je rends les armes, je sors les larmes. »

 

Bonne nuit doux prince.

 

 

 _story_of_my_life__by_introvertevent.jpg

 

 

Ps: Viens de récupérer le net, je suis pas mort, vous en faites pas.

 

 

 

09.12.2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuage Vert - dans Vie
commenter cet article

commentaires

marre du riz 10/12/2010 00:24



C'est tout ces p'tits détailles que j'aime et qui font la différence ! :) En ce moment j'ai abandonné un temps soi peu mon appareil ! J'avais envie de profité du spectacle avec mes yeux et pour
une fois peut être même y participé ! 


 


Ps: 'le plus important... c'est d'être pas mort.'



Présentation

  • : Le blog de Nuage Vert
  • Le blog de Nuage Vert
  • : Ici sera entreposé pas mal de choses, mais qui sûrement pour vous, ne seront pas du tout intéressantes, enfin, si le cœur vous en dis, commentez si cela vous parait utile, sinon, je serais vous, je passerais mon chemin sans même m'arrêter, ce que je veux vous présenter, ce n'ai pas le monde, c'est encore moins le miens . " Je vous emmène dans un univers fragile, délicat, où les mots les plus quotidiens parviennent à traduire des sentiments violents et rares . "
  • Contact

Profil

  • Nuage Vert
  • Juste un petit topo de ma vie, juste ce que d'écrire j'ai envies, des questions sans réponses, des idées qui traînent et s'ennuient .
  • Juste un petit topo de ma vie, juste ce que d'écrire j'ai envies, des questions sans réponses, des idées qui traînent et s'ennuient .

Recherche